Le mot du Maire…

Je me souviens, à l’occasion de la présentation des vœux de la municipalité, avoir, en janvier 2015 souhaité à tous une année fraternelle. A certains égards, elle l’a effectivement été et nous avons, les uns et les autres, vécu de riches moments de solidarité, de partage et d’échange. Cela n’exclut ni la divergence, ni le conflit, et la fraternité « troisième terme parfois négligé de la devise de la République » est tout sauf l’expression d’un consensus sans aspérité. Elle assure la capacité à faire vivre les ressemblances au-delà de ce qui nous pourrait nous diviser. Elle se nourrit du débat et de la confrontation et, en dernière instance, face à la difficulté, permet que la solidarité l’emporte sur le repli et l’éclatement. La fraternité a donc été, au long de cette année et plus encore dans ces dernières semaines, sollicitée et durement mise à l’épreuve. Les jeunes du village, avec lesquels nous avons échangé après les événements du 13 novembre, nous l’ont rappelé : dans ces moments de doute et de confusion, ils ont besoin de sentir que, par-delà les groupes auxquels nous appartenons, nous faisons société. Disant cela, ils nous obligent. Car nous portons donc, aussi, collectivement, la responsabilité des vœux que nous formulons. Avec le conseil municipal, je vous adresse mes meilleurs vœux pour 2016.
2016
2016

JP TILLY

Bookmarquez le permalien.

Les commentaires sont clos.