La fièvre charbonneuse dans le département

La fièvre charbonneuse dans le département message de Madame Cécile Bigot-Dekeyzer, préfète des Hautes-Alpes.

Depuis le 28 juin, plusieurs élevages d’ovins, de bovins et d’équidés du département sont touchés par la fièvre charbonneuse. Cette maladie est due à une bactérie, Bacillus anthracis, qui remonte ponctuellement à la surface de la terre sous forme de spores émanant d’animaux ayant été contaminés et enterrés il y a parfois plusieurs dizaines d’années.

Il est ainsi très difficile de prévoir où et quand les spores de cette bactérie vont ressortir de terre, ce qui intervient très souvent à la faveur d’aléas climatiques. Selon les premiers résultats d’une étude épidémiologique réalisée par des experts de l’ANSES, le facteur météorologique aurait facilité cette remontée, avec une alternance de périodes très humides (pluie/neige) et très sèches.

La fièvre charbonneuse se manifeste chez les animaux sous la forme notamment d’une forte fièvre avec des symptômes généraux, circulatoires, hémorragiques, digestifs et urinaires, et évolue rapidement vers la mort. Les spores responsables de la contamination étant présents dans la terre, cette maladie touche principalement les mammifères herbivores qui pâturent sur des prés contaminés.

Chez l’animal ou chez l’homme, les antibiotiques sont efficaces contre la fièvre charbonneuse. Un vaccin existe par ailleurs pour les bovins et les ovins.

Actuellement, dans le département des Hautes-Alpes, 23 foyers de fièvre charbonneuse sont confirmés. Sur l’ensemble de ces foyers, 54 bêtes sont mortes, en large majorité des bovins.

Les communes concernées sont AncelleChorgesGap (Romette)La Bâtie-NeuveLa FressinouseLa Roche-des-ArnaudsMontgardinRambaudSaint-bonnet-en-ChampsaurSaint-Étienne-le-LausSaint-Léger-les-MélèzesSaint-Michel-de-Chaillol et Théus.

Pour plus d’indications veuillez consulter le site de la préfecture en cliquant ici…

Arrêté n° 05-2018-09-03-006 du 03 septembre instaurant une campagne de vaccination contre la fièvre charbonneuse, au titre de la police sanitaire des bovins, ovins, caprins et équidés détenus dans certaines communes ou étant nourris avec certains aliments récoltés dans ces communes.

 

Bookmarquez le permalien.

Les commentaires sont clos.