Couvre-feu à 18 heures dans le département des Hautes-Alpes et port du masque obligatoire dans certaines communes

Le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, a confirmé vendredi 1er  janvier, dans le journal de 13 h de TF1, que le département des Hautes-Alpes fait partie de ceux qui auront un couvre-feu avancé à 18 heures.
Mercredi 30 décembre, la préfète Martine Clavel avait laissé peu de doutes quant à l’instauration de cette mesure. Ce couvre-feu entrera en vigueur le 2 janvier.
“Il s’agit d’une mesure permettant de freiner un peu plus la propagation virale, mais surtout de faire prendre conscience à chacun que ce sont nos comportements qui doivent faire inverser les courbes, en respectant le port du masque, les gestes barrière ou bien les consignes d’isolement qui, par leur non-respect, engendrent des contaminations multiples”, s’est exprimée la représentante de l’État.

Les règles et dérogations restent les mêmes que pour le couvre-feu de 20 heures. Néanmoins, l’abaissement à 18 heures nécessite des adaptations :
➤ Pour les commerces : “les ventes à emporter cesseront aussi à 18 heures, mais les activités de livraison pourront perdurer”.
➤ Pour la vie professionnelle et scolaire : “comme actuellement, il existe une dérogation « activité professionnelle, enseignement et formation » pour les trajets entre le domicile et le lieu de l’activité professionnelle ou scolaire”. Par ailleurs, “l’avancée du couvre-feu ne remet pas en cause le fonctionnement des lieux concourant à la garde d’enfant, à l’enseignement, aux activités périscolaires ainsi qu’à la formation professionnelle. Ils peuvent continuer à accueillir leur public habituel au-delà de 18 heures”. Et d’ajouter que “la dérogation permet aussi de traiter les activités périscolaires, c’est-à-dire directement liées à l’établissement scolaire et au temps scolaire”.
➤ Pour les activités de loisirs : “le couvre-feu à 18 heures entraîne l’avancée à cette heure de la fin des activités de loisir en plein air, qu’elles s’exercent sur la voie publique (promenade ou sport), en milieu naturel (promenade, sport, chasse, pêche, etc.) ou en établissement de plein air. S’agissant des activités extrascolaires, en salle ou en extérieur, une tolérance est prévue jusqu’au 10 janvier puis devront être organisées de manière à se terminer pour 18 heures”.

Le port du masque est obligatoire dans les centres-villes de Gap, Monêtier-Allemond, Laragne-Montéglin, Briançon, Embrun et Guillestre, dans les ERP et aux abords, ainsi qu’autour des écoles, collèges, lycées et des arrêts et stations de transports.
Afin de limiter la propagation du virus de la Covid 19, dont les interactions sociales sont le principal vecteur, Martine CLAVEL, préfète des Hautes-Alpes, en lien avec les maires concernés, a pris un arrêté.
Le port du masque est aussi obligatoire dans les ERP et aux abords, commerces notamment, ainsi que dans un rayon de 30 mètres des écoles, collèges et lycées et dans un rayon de 15 mètres des arrêts et stations de transports de voyageurs (gares, taxis, car, bus…).

Consultez l’arrêté préfectorale…

Bookmarquez le permalien.

Les commentaires sont clos.