Approvisionnement en masques pour les assistants de vie

Covid-19 : les assistants de vie des particuliers employeurs peuvent retirer des masques en pharmacies d’officine
Paris, le 6 avril 2020
Le ministère de la Santé vient d’autoriser un circuit spécifique de délivrance de masques chirurgicaux aux assistants de vie intervenant, pour les actes essentiels à la vie quotidienne, auprès des particuliers employeurs les plus vulnérables [personnes âgées de plus de 70 ans ou bénéficiaires de l’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA) et aux personnes en situation de handicap percevant la Prestation de Compensation du Handicap (PCH)].
La santé et la prévention des assistants de vie et des particuliers employeurs est une priorité absolue. Dès les premiers jours de la crise, la FEPEM s’est inquiétée de la capacité des assistants de vie à poursuivre leur activité en toute sécurité.
Cette mesure très attendue est
une très bonne nouvelle de nature à garantir la continuité de l’accompagnement des publics fragiles
et leur maintien à domicile.
Pour Marie-Béatrice Levaux, Présidente de la FEPEM, «
cela va permettre aux assistants de vie de poursuivre leur activité en se protégeant et en protégeant les particuliers employeurs les plus vulnérables qu’ils accompagnent. Le secteur des particuliers employeurs et de l’emploi à domicile est un acteur essentiel de la solidarité nationale et de la politique publique d’accompagnement du grand âge à domicile, Cela se confirme dans ce contexte de crise sanitaire. »
Dès aujourd’hui, l’Agence centrale des organismes de sécurité sociale (ACOSS) adresse, parmail ou par courrier, un message d’information à tous les particuliers employeurs de plus de 70 ans ainsi qu’à leurs salariés afin de communiquer largement sur le circuit d’approvisionnement et, les conditions de mise à disposition des masques pour accompagner prioritairement les plus fragiles :
1. Pour les assistants de vie intervenant auprès de particuliers employeurs âgés de plus de 70 ans ou bénéficiaires de l’APA :
Se rendre en pharmacie d’officine et retirer trois masques* par semaine par particulier employeur dont il s’occupe,
Présenter des justificatifs : un exemplaire papier du bulletin de salaire CESU de janvier ou février, une pièce d’identité et le courriel/courrier reçu de l’ACOSS.
2. Pour les assistants de vie intervenant auprès de particuliers employeurs en situation de handicap et bénéficiaires de la PCH :
Se rendre en pharmacie d’officine et retirer neuf masques* par semaine par particulier employeur dont il s’occupe,
Présenter des justificatifs : un exemplaire papier du bulletin de salaire CESU de janvier ou février, une pièce d’identité, le courriel/courrier reçu de l’ACOSS et la notification PCH de son employeur.

3. Pour les assistants de vie intervenant auprès de particuliers employeurs via une structure mandataire :
Se rendre en pharmacie d’officine et retirer trois masques* par semaine par particulier employeur de +70 ans ou bénéficiaire de l’APA dont il s’occupe ; ou neuf masques* par semaine par particulier employeur en situation de handicap percevant la PCH dont il s’occupe,
Présenter les justificatifs : une attestation dûment complétée et signée par la structure mandataire, le courriel/courrier reçu de l’ACOSS, une pièce d’identité.
4. Pour les accueillants familiaux d’une personne fragile :
Se rendre en pharmacie d’officine et retirer trois masques* par semaine par « accueilli »,
Présenter des justificatifs : un exemplaire du relevé mensuel des contreparties financières du mois de janvier ou février 2020, une pièce d’identité et le courriel/courrier reçu de l’ACOSS.
« Le plan national de distribution des masques aux assistants de vie des particuliers employeurs est enfin stabilisé. Nous ne pouvons que nous en féliciter. Notre Fédération sera très attentive à la mise en œuvre de ce plan et aux remontées des territoires quant à son efficience », précise Marie Béatrice Levaux.
* Dans le cas où la pharmacie n’aurait plus de masques en stock, il devra attendre le réassort de chaque mercredi

Annulation des cérémonies organisées dans le département jusqu’au 11 mai

Comme suite à l’annonce  par le Président de la République du prolongement du confinement rendu nécessaire par la lutte contre le coronavirus COVID-19,  le ministre de l’Intérieur informe que toutes les cérémonies organisées en dehors de Paris sont annulées jusqu’au 11 mai.

En conséquence, aucune cérémonie ne devra être organisée dans le département des Haute-Alpes jusqu’à cette date.

Pour mémoire, les prochaines cérémonies nationales inscrites au calendrier et donc concernées par ces mesures sont :

  • 24 avril : commémoration du génocide arménien de 1915 (pas de pavoisement)
  • 26 avril : journée nationale d’hommage du souvenir des victimes et des héros de la déportation (pavoisement aux couleurs nationales)
  • 8 mai : commémoration de la victoire du 8 mai 1945 (pavoisement aux couleurs nationales)
  • 9 mai : journée de l’Europe (commémoration de la Déclaration Schuman) (pavoisement aux couleurs nationales et européennes)
  • 10 mai : commémoration annuelle en France métropolitaine de l’abolition de l’esclavage et fête nationale de Jeanne d’Arc, fête du patriotisme (pavoisement aux couleurs nationales)

Informations CORONAVIRUS

Point de situation au 14 04 2020

En application de l’état d’urgence sanitaire, jusqu’au 11 mai, les déplacements sont interdits sauf dans les cas suivants et uniquement à condition d’être munis d’une attestation pour :

  • Déplacements entre le domicile et le lieu d’exercice de l’activité professionnelle, lorsqu’ils sont indispensables à l’exercice d’activités ne pouvant être organisées sous forme de télétravail ou déplacements professionnels ne pouvant être différés.
  • Déplacements pour effectuer des achats de fournitures nécessaires à l’activité professionnelle et des achats de première nécessité, y compris les acquisitions à titre gratuit (distribution de denrées alimentaires…) et les déplacements liés à la perception de prestations sociales et au retrait d’espèces, dans des établissements dont les activités demeurent autorisées.
  • Consultations et soins ne pouvant être assurés à distance et ne pouvant être différés  ; soin des patients atteints d’une affection de longue durée.
  • Déplacements pour motif familial impérieux, pour l’assistance aux personnes vulnérables ou la garde d’enfants.
  • Déplacements brefs, dans la limite d’une heure quotidienne et dans un rayon maximal d’un kilomètre autour du domicile, liés soit à l’activité physique individuelle des personnes, à l’exclusion de toute pratique sportive collective et de toute proximité avec d’autres personnes, soit à la promenade avec les seules personnes regroupées dans un même domicile, soit aux besoins des animaux de compagnie.
  • Convocation judiciaire ou administrative.
  • Participation à des missions d’intérêt général sur demande de l’autorité administrative.

Accès aux attestations…

Mot du maire le 14 04 2020

Madame, Monsieur,

Nous espérons tous que ce temps de confinement obligé ne vous est pas trop pénible. Si nous sommes dans des conditions bien meilleures que nombre de nos concitoyens habitants des grandes agglomérations, vivant parfois dans des logements sur-occupés, nous éprouvons néanmoins la restriction de notre liberté de circuler, l’injonction permanente à la prudence et le poids de l’inquiétude collective.

Mais nous savons que la solidarité joue pleinement dans notre collectivité où tous se connaissent et que les personnes vulnérables sont placées sous la vigilance constante du voisinage. Les réseaux d’aide mutuelle qui se sont rapidement développés dès l’annonce du confinement sont là pour le prouver. Nous devons aussi remercier tous les acteurs locaux qui prennent des risques personnels pour maintenir les activités dites essentielles (les citer ferait craindre d’en oublier).

A notre petite échelle, l’administration municipale s’est organisée en conséquence. La secrétaire a été placée très vite en télétravail et répond autant que de besoin au 06 81 33 84 15. Le conseil municipal sortant a été prorogé jusqu’à une date encore inconnue et les nouveaux élus attendent la transition. Le fonctionnement, réduit à la gestion des affaires courantes, est contraint par le ralentissement général de l’activité.

Pour information, nous avons reçu de l’ARS, via l’agglomération, la consigne de désinfecter les installations de distribution d’eau potable, pour prévenir tout risque supplémentaire de contamination. Dans ce contexte sanitaire particulièrement sensible, nous appliquons strictement la prescription. Le goût de l’eau potable en sera peut-être provisoirement modifié. Merci de votre compréhension.

L’annonce de la potentielle échéance du 11 mai doit nous inviter à préparer l’étape cruciale du déconfinement. Il sera inévitablement progressif et ne saura être assimilable à un retour à la normale. Les conditions devraient progressivement se préciser : public concerné, matériel adapté, étendue du périmètre, gestes requis… La commune prendra sa part pour aider les habitants dans cette période sensible.

Avec tous sentiments solidaires.

Pour le conseil municipal

Le maire,

Jean-Pierre TILLY

Coronavirus – Interdiction des locations saisonnières

En ce début de vacances de Pâques, il est important de rappeler que les déplacements restent très limités en cette période de confinement, seul moyen pour lutter contre la propagation du virus COVID-19.

Les départs vers des lieux de vacances ou des résidences secondaires sont interdits.
Le département des Hautes-Alpes est susceptible d’accueillir de nombreux vacanciers lors des périodes de congés. Aussi, la préfète des Hautes-Alpes a décidé, ce samedi 4 avril 2020, d’interdire par arrêté préfectoral les locations saisonnières, à minima jusqu’au 15 avril 2020.
Ainsi, il est interdit de réserver, à titre touristique, une chambre d’hôtel, un meublé de tourisme ou tout autre logement destinés à la location saisonnière (camping, airbnb…).
Cette interdiction ne concerne pas l’hébergement au titre du domicile régulier des personnes qui y vivent, l’hébergement d’urgence ou l’hébergement pour de besoins professionnels. Les personnes souhaitant bénéficier de l’une de ces exceptions doivent justifier auprès de l’hébergeur du motif de leur demande d’hébergement. Elle ne s’applique pas non plus aux locations et aux hébergements consentis aux personnels soignants et aux agents participant directement à la gestion de crise.
Il est rappelé qu’est également interdit l’accès et le stationnement à un certain nombre de sites et lieux de rassemblements dans le département des Hautes-Alpes (départs de randonnées, parkings, spots d’activités de pleine nature…).
L’ensemble de ces mesures visent, dans le contexte d’état d’urgence sanitaire, à dissuader les déplacements, facteur de propagation au virus.

Consulter le communiqué de presse de la préfecture…

Mesures sanitaires à respecter pour les déchets potentiellement contaminés

IMPORTANT : COVID 19

Dans le cadre de la crise sanitaire liée au Covid 19, une règle sanitaire est à respecter pour protéger vos administrés mais également les agents en charge de la collecte des déchets.

En effet, les agents de collecte des ordures ménagères et des emballages ménagers ainsi que le centre de tri des emballages de Manosque constatent la présence croissante de masques, gants, lingettes, bandeaux de nettoyage et mouchoirs usagés susceptibles d’être contaminés au Covid 19 et jetés en vrac dans les bacs ordures ménagères et emballages ménagers.
Conformément aux recommandations du Haut Conseil de la Santé Public, afin de limiter la propagation du virus et protéger les usagers et les agents, ces déchets potentiellement contaminés doivent respecter rigoureusement les mesures sanitaires du double ensachage qui consistent à mettre les masques, gants, lingettes, bandeaux de nettoyage, mouchoirs usagés dans un sac fermé, étanche, vidé de son air et qui devra lui-même être conditionné dans un autre sac poubelle. Ces déchets devront ensuite être déposés dans les bacs de collecte 24 H après leur production.

Arrêté confinement 24 03 2020

Le Maire de Barcillonnette, en raison de la situation sanitaire et jusqu’à nouvel ordre

Arrête

Art 1 : L’accueil du public dans la mairie et les permanences du maire sont suspendus. Le travail de la secrétaire est réalisé par télétravail ;

Art 2 : Toute demande de renseignement ou de contact doit s’effectuer de préférence par courriel à l’adresse mairie.barci05@gmail.com ou par téléphone
au 06 81 33 84 15 ;

Art 3 : Conformément à l’arrêté préfectoral du 17 mars 2020, instaurant une « période rouge » pour toutes les communes du département des Hautes-Alpes, les feux sont strictement interdits sur tout le territoire communal ;

Art 4 : Comme suite à l’avis ONF du 24 mars 2020, rappelant que les exploitations forestières réalisées à titre individuel (façonnage et transport de bois d’affouage ou de cessions par des particuliers, etc…) ne revêtent aucun caractère indispensable [et] entraînent des risques qu’il convient de limiter eu égard à la mobilisation de la chaîne de secours et de soins. Elles n’ont donc pas vocation à être poursuivies.

Fait à Barcillonnette, le 24 mars 2020.

Le Maire Jean-Pierre TILLY

Nouvelle attestation nécessaire pour circuler – 24 03 2020

En application de l’état d’urgence sanitaire, les déplacements sont interdits sauf dans les cas suivants et uniquement à condition d’être munis d’une attestation pour :

  • Déplacements entre le domicile et le lieu d’exercice de l’activité professionnelle, lorsqu’ils sont indispensables à l’exercice d’activités ne pouvant être organisées sous forme de télétravail ou déplacements professionnels ne pouvant être différés.
  • Déplacements pour effectuer des achats de fournitures nécessaires à l’activité professionnelle et des achats de première nécessité[1] dans des établissements dont les activités demeurent autorisées.
  • Consultations et soins ne pouvant être assurés à distance et ne pouvant être différés  ; soin des patients atteints d’une affection de longue durée.
  • Déplacements pour motif familial impérieux, pour l’assistance aux personnes vulnérables ou la garde d’enfants.
  • Déplacements brefs, dans la limite d’une heure quotidienne et dans un rayon maximal d’un kilomètre autour du domicile, liés soit à l’activité physique individuelle des personnes, à l’exclusion de toute pratique sportive collective et de toute proximité avec d’autres personnes, soit à la promenade avec les seules personnes regroupées dans un même domicile, soit aux besoins des animaux de compagnie.
  • Convocation judiciaire ou administrative.
  • Participation à des missions d’intérêt général sur demande de l’autorité administrative

[1] Y compris les acquisitions à titre gratuit (distribution de denrées alimentaires…) et les déplacements liés à la perception de prestations sociales et au retrait d’espèce

L’attestation pour les particuliers nécessaire pour circuler est disponible en cliquant sur ce lien. Si vous ne pouvez pas l’imprimer, vous pouvez la reproduire sur papier libre ou sur le site de la Mairie en cliquant ici.

Pour les déplacements professionnels…

Les infractions à ces règles seront sanctionnées d’une amende de 135 euros avec une possible majoration à 375 euros et 1 500 euros en cas de récidive

+ d’infos….

 

Message IMPORTANT de l’ONF

Bonjour,

Didier EYNARD, intérimaire et remplaçant provisoire… de votre agent local ONF Raymond JACQ.

Message IMPORTANT à l’attention des Mairies ou des affouages sont en cours

Je vous informe qu’il est utile de préciser qu’au titre du décret du 16 mars 2020, les activités de loisirs en forêt et en général et en plein air suivantes sont interdites :

·         Les exploitations réalisées à titre individuel (façonnage et transport de bois d’affouage ou de cessions par des particuliers, etc…) ne revêtent aucun caractère indispensable. Par ailleurs, ces activités entrainent des risques qu’il convient de limiter eu égard à la mobilisation de la chaine de secours et de soins. Elles n’ont donc pas vocation à être poursuivies. Les déplacements liés à ces activités ne sauraient justifier d’une quelconque dérogation.  

Soyons tous solidaires, la santé ne se négocie pas, cordialement.

Didier EYNARD
Unité territoriale Gapencais-Laragnais
TECHNICIEN FORESTIER TERRITORIAL
MF de LARAGNE
28 avenue de Montéglin
05300 LARAGNE MONTEGLIN
04 92 48 58 43 (H bureau) – 07 78 57 88 08
didier.eynard@onf.fr