Inscription sur les listes électorales : un nouvel outil particulièrement utile

La direction de la modernisation et de l’action territoriale (DMAT) du ministère de l’Intérieur vient de mettre en ligne, en début de semaine, sur service-public.fr, un outil particulièrement utile, que les maires auront tout intérêt à faire connaître à leurs administrés : une télé-procédure permettant à tout électeur de savoir s’il est bien inscrit sur les listes électorales, et dans quel bureau il doit voter. Autrement dit, les électeurs qui le souhaitent n’auront plus besoin de solliciter les services de la commune pour avoir ces renseignements.

Une procédure simple
Il s’agit là d’une des premières traductions concrètes de la très importante réforme du « REU », le répertoire électoral unique – désormais il n’existe plus qu’une seule liste unique de tous les électeurs du pays, gérée par l’Insee. C’est ce qui a permis de construire ce dispositif dit « ISE », pour « interrogation de sa situation électorale ».
Concrètement, le système est très simple : une fois sur la page voulue – à l’adresse https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/services-en-ligne-et-formulaires/ISE – l’électeur doit entrer un certain nombre de renseignements (son département et sa commune, ses noms et prénoms, son sexe et sa date de naissance). S’il est inscrit, le site lui renvoie sa commune d’inscription, le numéro et l’adresse de son bureau de vote et son numéro d’ordre sur la liste de la commune. S’il ne l’est pas, il est invité à s’inscrire ou bien en s’adressant à la mairie de sa commune, ou bien en passant par la télé-procédure.
« Il est vivement conseillé de porter les renseignements tels qu’ils sont inscrits sur les actes d’état-civil », précise à Maire info Zoheir Bouaouiche, chargé de mission réforme des listes électorales à la DMAT. En fait, le programme va chercher le nom de l’électeur dans le nouveau répertoire électoral unique, lequel est « appuyé sur les actes d’état-civil ». Il est notamment conseillé de bien porter les accents ou les trémas sur les noms de famille, de donner le cas échéant les deuxièmes ou troisièmes prénoms… La date de naissance permet également d’éviter de confondre les homonymes. Le chargé de mission conseille également aux électeurs, s’ils constatent qu’ils ne sont pas inscrits, de ne pas s’en tenir à un « premier essai » avant de lancer une procédure d’inscription : il vaut mieux bien vérifier que l’on a correctement orthographié ses noms et prénoms, refaire une tentative avec ou sans deuxième prénom… Cette légère perte de temps est préférable au lancement d’une demande d’inscription… alors que l’on est déjà inscrit.

Télé-procédure d’inscription
Si l’électeur en revanche n’est réellement pas inscrit, il peut procéder directement à sa demande d’inscription sur service-public.fr. Que se passe-t-il alors ? « La Dila [direction de l’information légale et administrative, qui gère l’ensemble du site service-public.fr – ndlr] transmet cette demande et les pièces fournies à l’Insee, qui les met à disposition de la commune concernée, ou bien par le biais du portail Elire, ou bien via le logiciel de gestion de la commune. Ensuite le maire instruit la demande. S’il l’accepte, il en informe l’Insee par le même canal (Elire ou logiciel de gestion), et l’Insee met à jour le REU. » Comme le site ISE « puise » ses données en direct dans le REU, les données sont mises à jour en temps réel.
Le bénéfice est évidemment bien réel pour l’électeur, qui n’a plus besoin de contacter la mairie et a les moyens, facilement, de savoir s’il est inscrit et de ne pas le découvrir le jour du scrutin. Pour les communes, le gain est tout aussi évident – d’où l’utilité pour celles-ci de faire connaître ce service aux électeurs.

Numéro d’ordre
Nos lecteurs qui voudraient tester ce service constateront, dans bien des cas, que le numéro d’ordre qui leur est attribué est pour l’instant le « 0 ». Rien que de tout à fait normal, explique Zoheir Bouaouiche : « Nous sommes dans une année de refonte des listes. La plupart des communes attendent donc la fin de la période d’inscription pour les listes européennes pour renuméroter leur liste en fonction des arrivées et des départs ». Pour celles qui ont déjà fait la refonte, les éventuels nouveaux inscrits, quel que soit leur nom et bien que la liste soit alphabétique, apparaîtront « en fond de liste ».
Rappelons que pour cette année, la clôture de la période d’inscription permettant de voter aux élections européennes interviendra le 31 mars. Pour les années suivantes, elle interviendra « le 6e vendredi avant le scrutin ». Mais cela ne signifie nullement qu’au-delà de cette date, les électeurs ne pourront plus s’inscrire. L’un des principaux acquis de la réforme du REU est la possibilité, précisément, de s’inscrire toute l’année. Simplement, à l’occasion de chaque scrutin, l’Insee prend « une photographie » à une date définie de l’état de la liste électorale, et définit ainsi ceux qui pourront participer au scrutin. En d’autres termes, une personne qui constaterait le 1er avril, au lendemain de la date butoir, qu’elle n’est pas inscrite, ne pourra pas voter aux européennes du 26 mai, mais pourra parfaitement, en revanche, s’inscrire dans la perspective des prochains scrutins – par exemple les élections municipales de l’année prochaine.

Franck Lemarc – extrait du site AMF

Brûlage des déchets verts- Défense des Forêts Contre l’Incendie

Communiqué de presse de la préfecture, cliquez ici pour le lire…

Afin de préserver la qualité de l’air, la règle de base sur les Hautes-Alpes est que le brûlage des déchets verts est interdit sur la totalité des communes.

Cependant, afin d’inciter les personnes à débroussailler et donc à se prémunir des risques de feux de forêts, le brûlage des déchets verts est autorisé sur les communes classées à débroussaillement obligatoire (communes à risques forts feu de forêt).

ASPREMONT, ASPRES SUR BUECH, AVANCON, BARCILLONNETTE,…

ALORS UNE DEROGATION EXISTE, si le lieu de brûlage est en forêt, bois, plantations, reboisements, landes ainsi que tous les terrains situés à moins de 200 mètres de ces espaces. Les personnes désireuses de brûler doivent le faire entre 10 et 15h et au préalable informer le Service Départemental d’Incendie et de Secours (18 ou 112). Ce dernier enregistre ces informations, son rôle n’est pas d’autoriser ou d’interdire un brûlage.

Afin de faciliter la mise en œuvre des 2 arrêtés préfectoraux de 2017 relatifs à la prévention des incendies de forêt (débroussaillement obligatoire et emploi du feu), je vous prie de trouver ci-dessous un lien cartographique.
http://carto.geo-ide.application.developpement-durable.gouv.fr/1011/CA_DFCI_zone_debroussaillement_005.map
Cette cartographie permet une localisation précise de la zone par adresse postale, parcelle cadastrale ou recherche visuelle par commune.
Les zones hachurées sont les zones où s’applique la réglementation relative au débroussaillement obligatoire.
Ces zones hachurées sont également les zones où le brûlage des déchets verts issus de débroussaillement obligatoire est autorisé sous réserve de respect des périodes et obligations. Ces obligations sont présentées dans les logigrammes en pièce jointe et sur le site internet de la préfecture rubrique politiques publiques\agriculture et forêt\Forêt\défense des Forêts Contre l’Incendie.
Si le lieu recherché ne se trouve pas dans une zone hachurée, ALORS LE BRÛLAGE DES DÉCHETS VERTS EST STRICTEMENT INTERDIT.

Attention les hachures ne sont pas sur la totalité d’une commune, il existe dans chaque commune des zones non hachurées d’où l’intérêt de zoomer sur la zone souhaitée.

 

 

Arrêté n° 05-2017-03-14-004 du 14/03/2017

 

Alerte météo orange est déclenchée sur l’ensemble du département en raison des chutes de neige


ATTENTION
En raison des chutes de neige et des précipitations qui devraient perdurer
jusqu’en seconde partie de la nuit de vendredi à samedi,
Météo France a placé le département des Hautes-Alpes
en Vigilance Orange « Neige-Verglas »
dès à présent et jusqu’au samedi 2 février 2019.

Cécile BIGOT-DEKEYZER, préfète des Hautes-Alpes, appelle tous les usagers de la route à la plus grande prudence et rappelle que les équipements spéciaux (pneus neige, chaînes, chaussettes) sont obligatoires sur l’ensemble du département en cas de chute de neige.

La préfète invite également les administrés à :

Faire preuve de la plus grande vigilance lors des déplacements et privilégier les transports en commun ;
Faciliter le passage des engins de dégagement des routes, en particulier en évitant les stationnements gênants ;
Se protéger des chutes et protégez les autres en dégageant la neige devant son domicile, tout en évitant d’obstruer les regards d’écoulement des eaux.
Enfin, pour rappel, le département des Hautes-Alpes est également toujours placé en Vigilance Orange « Avalanche » : usagers de la montagne, préparez votre sortie, et sachez renoncer en cas de danger !

Consulter le site de Météo France…

 

 

 

 

 

 

Cérémonie des Vœux 2019

Le Maire, Le Conseil, l’équipe municipale
et le Comité des Fêtes de Barcillonnette 
seraient heureux de vous accueillir pour la cérémonie des vœux 
et partager avec vous la galette et le verre de l’amitié
le dimanche 6 janvier 2019 à 15h00
salle communale de Barcillonnette

LA BIBLIOTHEQUE MUNICIPALE DE BARCILLONNETTE

Venez découvrir ou redécouvrir  
LA BIBLIOTHEQUE MUNICIPALE  DE BARCILLONNETTE

 Pour continuer à faire vivre la bibliothèque du village, 
nous faisons appel à de nouveaux bénévoles prêts à y consacrer 2 heures par mois.
Pour faire connaissance et en discuter, 
la municipalité et l’équipe des bénévoles vous proposent 
VENDREDI 25 JANVIER A 18H30, 
une rencontre à la bibliothèque autour d’un verre.

La bibliothèque est située sous la Mairie dans un bel espace voûté, chaleureux et confortable. Des bénévoles vous y accueillent tous les vendredis de 16h30 à 19h30. Des centaines de livres vous sont proposés (romans, BD, documentaires, albums jeunesse et premières lectures, livres audio, revues, magazines, etc.). L’inscription est gratuite.

La bibliothèque fait partie du réseau de la Bibliothèque départementale de prêt des Hautes Alpes, ce qui permet de renouveler régulièrement le stock, de proposer des ouvrages récents, et de commander les livres que vous souhaitez lire. Vous pouvez consulter le site de la BDP pour effectuer vos recherches  http://bibliotheques.hautes-alpes.fr/ 

À l’initiative des bibliothécaires, associations et artistes du village des manifestations sont régulièrement programmées en toute simplicité. A suivre sur le site de la mairie http://barcillonnette.eu/ ainsi que sur le site de l’association des villages du plateau https://www.et-si-nous.fr/

 Au plaisir de vous rencontrer

Campagne « Zéro pesticide » pour les particuliers

Au 1er janvier 2019, la loi Labbé entrera en vigueur pour les particuliers sur l’ensemble du territoire. Elle prévoit une interdiction d’achat, d’usage et de détention de tous les produits phytosanitaires de synthèse pour les jardins, potagers, balcons, terrasses et plantes d’intérieur.

Pour accompagner cette interdiction, l’AFB lance une campagne de communication autour du message « Zéro pesticide, c’est 1000 fois mieux pour ma santé et la planète ». Un slogan qui fait écho à celui de « Zéro pesticide, c’est 1000 fois mieux pour la planète » utilisé pour la campagne destinée aux collectivités en 2017. Cette campagne destinée aux jardiniers amateurs, particuliers, présente un triple objectif : informer sur l’interdiction, valoriser les solutions alternatives et informer sur les dispositions à prendre pour les restes de pesticides.

Elle a été conçue par l’AFB avec le Ministère de la Transition écologique et solidaire et un groupe de relais de jardiniers amateurs d’Ecophyto (associations, collectivités, dreal…). Elle est portée également par les Ministères de l’Agriculture, de la Santé et de l’Enseignement supérieur/recherche.

La campagne sera diffusée dans la presse et sur le digital (réseaux sociaux, sites web) dès le premier trimestre 2019. Au printemps, les solutions alternatives aux pesticides seront valorisées.

Du nouveau dans le TRI !!!

Une simplification majeure du geste de tri, un bénéfice immédiat pour l’habitant

A compter du 17 novembre 2018, les habitants de la Communauté d’Agglomération GAP TALLARD DURANCE peuvent en effet déposer tous leurs emballages sans exception dans le conteneur de tri : emballages en papier-carton, briques alimentaires, mais aussi tous les emballages en plastique et les emballages métalliques.
Les emballages en verre, eux, sont à déposer dans le conteneur à verre. Pas besoin de les laver, il suffit de bien les vider.
Le papier doit être déposé dans les conteneurs de couleur bleue.

Désormais, n’hésitez plus : si c’est un emballage, il peut aller au recyclage !

Pour plus de renseignements: www.gap-tallard-durance.fr ; 04 92 53 15 85, gestion.dechets@agglo-gap.fr

 

 

Réunion publique – Le PLU

Réunion publique

avec le bureau d’études Atelier URBA

Mardi  20 novembre 2018

19 h – salle communale

concertation* sur les
grands axes du PLU et

les projets de développement

* avec apéro / collation